moratoire-eolien.fr

Le nucléaire

Les déchets nucléaires et leurs traitements

Qu'est ce qu'un déchet nucléaire ?

 

Il existe plusieurs sources à l'origine des déchets nucléaires. La majorité est la matière radioactive provenant de l'industrie électronucléaire lors du cycle du combustible nucléaire. Pour le reste, ces déchets radioactifs proviennent aussi d'autres domaines où l'énergie nucléaire est utilisée comme la médecine ou le militaire.

 

On les nomme déchets nucléaires car ils sont radioactifs et nécessitent de ce fait des mesures de précautions spéciales. Ils n'ont pas tous la même activité radioactive. Ainsi les déchets dits de "haute activité" émettent un milliard de fois plus de radioactivité que ceux de "faible activité". Il est également possible de les distinguer selon leur durée de vie, c'est à dire la fin naturelle de toute émission. Ce cycle d'extinction peut courir de quelques années pour les déchets à vie courte à plusieurs millions d'années pour ceux à vie longue. Il est à noter que les déchets nucléaires résultant de la production d'énergie existent aussi bien à l'état solide ou liquide que gazeux.

 

Est-il dangereux pour l'être humain ?

 

Présente de manière naturelle (donc à faible dosage), la radioactivité ne présente pas de danger pour l'Homme. Les déchets radioactifs issus de l'énergie nucléaire contiennent des niveaux d'émissions très élevés et sont donc potentiellement dangereux pour notre santé. Il existe deux modes de contamination. Le premier, l'irradiation externe, est provoquée par un contact direct avec les rayonnements émis par les substances contenues dans les déchets. Le second est une contamination interne de l'organisme en cas d'inhalation ou d'ingestion de substances radioactives qui se retrouveraient dans les aliments ou l'air que l'on respire. De plus, ces déchets sont composés en partie d'éléments chimiques toxiques pour l'environnement.

 

Les risques de contamination sont donc potentiellement importants. Il convient donc d'appliquer des mesures de protections particulières depuis leur production jusqu'à leur destination définitive.

 

Comment le gérer de façon sûre et durable ?

 

Le recyclage

 

L'usine de la Hague est chargée de retraiter les déchets radioactifs provenant des réacteurs utilisés pour produire l'énergie nucléaire. Grâce à différents procédés (vitrification par exemple), elle a pour objectif de réduire la quantité de déchets nucléaires à stocker ensuite. Elle permet également d'extraire le plutonium de ces déchets qui sera transformé en combustible MOX sur un autre site. Par la loi, cette usine est tenue de ne traiter que les déchets provenant de client français.

 

Les anti-nucléaires pointent du doigt le fait que ce combustible MOX est encore plus dangereux et génère des déchets pires que les précédents. Ils regrettent également que parmi tous les déchets seule une petite partie (uranium, plutonium) est valorisable et précisent même que l'uranium doit être envoyé en Sibérie pour y être enrichi et utilisable en France par la suite.

 

Le stockage en couche géologique profonde

 

Pour compléter le stockage de surface, il s'agit d'enfouir en profondeur ces déchets (principalement ceux à vie longue) dans des couches géologiques stables en intercalant des protections naturelles ou artificielles entre les déchets et l'environnement. Le principe de fonctionnement consiste à atteindre la fin de vie de ses déchets pour qu'ils n'émettent plus aucune radioactivité. Cette méthode est, elle aussi, sujette à polémique et questionnement dans le monde car elle est jugée peu sûre.

Pour en savoir plus sur le stockage et le traitement des déchets radioactifs: http://www.irsn.fr/dechets/dechets-radioactifs/Pages/gestion-stockage-dechets-radioactifs.aspx

 

 

 

Tous droits réservés - moratoire-eolien.fr - 2017