moratoire-eolien.fr

 

Le nucléaire

les énergies marines

L'énergie marine en France : une source énergétique en devenir

L'énergie marine en France a indéniablement un fort potentiel de par sa configuration géographique. Reste à savoir si ce substitut énergétique est viable pour suppléer le mastodonte nucléaire dans le mix énergétique ? Éléments de réponse à travers quelques données analytiques et chiffrées.

 

Un espace aquatique aux quatre coins du globe

 

Deuxième espace maritime du planisphère, la France des mers s’étale sur onze millions de kilomètres carré. Outre les milliers de kilomètres de côtes métropolitaines répartis entre la Manche, l’Atlantique et la Méditerranée, il ne faut pas oublier les zones entourant les territoires d’Outre-Mer dans l’océan Indien (LA Réunion, Mayotte), le Pacifique (Nouvelle Calédonie), les Caraïbes avec les Antilles ou encore dans l’Atlantique Nord (Saint-Pierre-et-Miquelon). Sans compter une partie des Pôles, cette présence mondiale favorise le développement des EMR. A travers elles, emplois et retombées économiques vont offrir des opportunités aux régions littorales.

 

Investir massivement assurément de promptes retombées

 

Vent, courants issus des marées, vagues et gradients faisant osciller le thermomètre représentent des vecteurs énergétiques à exploiter. En excluant l’éolien, le cabinet Carbon Trust estime le marché annuel planétaire des énergies marines renouvelables (EMR) capable de générer 53 milliards d’euros. Pour atteindre un chiffre aussi alléchant, les Etats devront investir 653 milliards d'euros d’ici 2050. Le calcul de la rentabilité ne laisse pas de place au doute. En ce qui concerne la France, les EMR se sont structurées dès 2011 et 2013 autour de deux appels d’offres sur l’éolien en mer. Cette filière mature a créé environ 10 000 emplois directs et indirects pour produire 3 000 Mégawatts de puissance provenant de six parcs.

 

Comment produire de l’énergie marémotrice

 

Né du flux et reflux de chaque marée, cette source renouvelable consiste à remplir puis à vider un bassin de retenue grâce à la gestion de turbines établies au cœur du barrage. Ces dernières activent le générateur d’électricité, qui peut ensuite être facilement distribué dans les foyers. L’Hexagone est devenu une nation pionnière dans cette production renouvelable, notamment grâce à son usine marémotrice de la Rance.

 

L’énergie houlomotrice : la houle la porte

 

Retranscription de la force du vent, la houle génératrice de vagues est la base de l’énergie houlomotrice. La Martinique a déjà adoptée ce moyen de production propre qui trouve sa genèse au large et se capte sur une côte.

 

Profiter de la force thermique des mers

 

Cette technique correspond à tous les départements d’Outre-mer puisque les gradients de températures diffèrent. Quand la surface est chaude, l'eau au profondeur est beaucoup plus froide qu’en métropole.

 

 

 

pour aller plus loin

Les énergies solaires

LIRE

CE SITE EST EDITE PAR MORATOIRE-EOLIEN.FR

CGU